La démarche artistique

retour rois iran spectacle agence geographie affective beatrice oriol 1

Nous pensons qu’il reste des portions d’espaces entiers à arpenter, que l’espace habité possède en lui-même la capacité de générer de l’affect, que les lieux se chargent des histoires que l’on y projette, que les souvenirs s’inscrivent dans les murs, que les projets et les désirs que l’on y fait s’inscrivent dans le paysage. C’est ce voile immatériel, ce calque profondément intime qui se pose ou que l’on appose sur les lieux que l’Agence se propose d’explorer. Au centre de ces questionnements, c’est la question d’une parole adressée qui nous rassemble.

L’Agence de Géographie Affective porte aujourd’hui les projets artistiques d’Olivier Villanove.

Comment raconter l’espace public ?
Comment raconter dans l’espace public ?
Comment tracer ce lien invisible et réciproque entre l’humain et le lieu, la fiction et la réalité ?

Olivier Villanove travaille de manière contextuelle. Chaque intervention ou proposition se réinvente en regard d’une situation, d’un territoire. L’immersion est un préalable au protocole de création. Les propositions artistiques prennent place dans des espaces différents qui viennent les transformer autant qu’elles viennent révéler ces « autres » lieux. Si le récit et l’écriture constituent les points de départ de sa démarche, la complexité de cette géographie invisible est aussi rendue par d’autres expressions. Pour chacun de ses projets, Olivier Villanove s’appuie sur un collectif de collaborateurs artistiques complices, spécialistes de la danse, du son, de l’image, de l’architecture, autant de disciplines et d’écritures.

Le projet de l’Agence de Géographie Affective rassemble des spectateurs jeunes et moins jeunes autour d’un récit aux registres différents : drôles, intimes, poétiques ou décalés. Il confronte un public convoqué à la redécouverte d’un territoire, des passants à s’arrêter dans le jardin d’un voisin, à redessiner les frontières entre l’individuel et le collectif.

 

 

Actions culturelles et médiations

Actions culturelles & médiations

Habiter les territoires, arpenter les lieux et questionner nos espaces de vie, c’est nous donner la chance de multiplier les moyens d’un dialogue avec le public.
Le collectage, la transmission et l’écriture sont aussi des moyens d’appropriation d’un territoire pour l’équipe comme pour les publics. Dans certains cas, elles sont la colonne vertébrale de nos propositions artistiques.
En création comme en tournée, l’Agence de Géographie Affective entretient un échange privilégié avec les publics de ses spectacles, quels que soient leur âge ou leur expérience. Rencontres, ateliers de conte, d'écriture, répétitions publiques, stages enseignants, familiaux, amateurs peuvent aussi être réalisés pour rencontrer les publics. Peu importe sa forme, le partage fait parti de notre démarche artistique et peut aller jusqu’à une forme de participation en intégrant les publics à la proposition artistique. Tous nos projets sont construits en partenariat avec les établissements d'accueil, en fonction de leurs demandes et des spécificités des publics concernés. Tania Douzet se tient à votre disposition pour vous aider à monter un projet adapté à votre structure.